Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Chapitre d'ouvrage

Changements dans la gouvernance du système éducatif et souffrance au travail des personnels de direction en France

Résumé : En France, les lois de décentralisation ont fait naître l’Établissement Public Local d’Enseignement (EPLE) en 1985 et le personnel de direction (perdir) en 1988. Comme chef d’établissement, cette personne représente l’État (elle est incluse dans une chaîne hiérarchique descendante) et préside le conseil d’administration dont elle doit mettre en œuvre les décisions (Étienne et Amiel, 1995). De plus, la loi impose d’adopter et de mettre en œuvre un projet d’établissement voté par la communauté éducative. Les chefs d’établissement français vivent un conflit de loyautés (envers le ministre et envers la communauté éducative). Cela engendre, pour une grande partie des perdir, de l’épuisement professionnel (25%) ou même de burn out (Fotinos et Horenstein, 2017). Les résultats d’une recherche qualitative effectuée auprès de 8 responsables d’établissements qui ont eu à préparer et mettre en œuvre une importante réforme du secondaire inférieur (Étienne, à paraître) illustreront ce diagnostic.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-montpellier3-paul-valery.archives-ouvertes.fr/hal-03153730
Contributeur : Richard Etienne Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : vendredi 26 février 2021 - 16:27:56
Dernière modification le : vendredi 22 octobre 2021 - 15:04:06

Licence


Copyright (Tous droits réservés)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03153730, version 1

Citation

Richard Etienne. Changements dans la gouvernance du système éducatif et souffrance au travail des personnels de direction en France. France Gravelle. Nouvelle gouvernance scolaire. Impacts sur l'agir des professionnels de l'enseignement, Presses de l'Université du Québec, 2020, 978-2-7605-5392-7. ⟨hal-03153730⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

253