Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Like Someone in Love (2012) L'ellipse chez Abbas Kiarostami

Résumé : Abbas Kiarostami a tourné ses deux derniers films loin de son pays natal, l'Iran : Copie conforme, 2010, en Toscane, et Like Someone in Love, 2012, à Tokyo. Il s'est plusieurs fois expliqué sur ce choix, récusant la posture de l'exil, et il nous semble d'emblée que si on peut repérer un tournant esthétique dans son oeuvre, il se situe moins dans le changement géographique et culturel du lieu de tournage que dans l'apparition de la vidéo, avec Le Goût de la cerise en 1997, puis dans ABC Africa en 2001. En revanche, le motif de l'ellipse narrative, notamment en ce qui concerne le final du récit filmique, c'est-à-dire une fin incertaine, ou absente, ou ouverte, est présent depuis son premier film, Le pain et la rue, 1970, jusqu'à Like Someone in Love.
Complete list of metadata

https://hal-univ-montpellier3-paul-valery.archives-ouvertes.fr/hal-03162276
Contributor : François Fronty <>
Submitted on : Monday, March 8, 2021 - 1:53:06 PM
Last modification on : Thursday, June 10, 2021 - 5:09:56 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, June 9, 2021 - 7:04:07 PM

File

L'ellipse AK.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03162276, version 1

Collections

Citation

François Fronty. Like Someone in Love (2012) L'ellipse chez Abbas Kiarostami. "Abbas Kiarostami, Die Erzeugung von Sichtbarkeit", Silke Von Berswordt-Wallrabe, Oliver Fahle (Dir.), 2014. ⟨hal-03162190⟩, 2014. ⟨hal-03162276⟩

Share

Metrics

Record views

14

Files downloads

14