Death and its Commemoration in Medieval Armenia: First Approach to the Vast Epigraphic Corpus - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2018

Death and its Commemoration in Medieval Armenia: First Approach to the Vast Epigraphic Corpus

La mort et sa commémoration dans l'Arménie médiévale : premières approches d'un vaste corpus épigraphique

(1)
1
Isabelle Augé

Résumé

A large part of the Armenian epigraphic sources deals with death and its commemoration. Epitaphs are frequently found on stone crosses which often carry longer texts. They can evoke the circumstances of the death and at times will express the distress of the living. On rare occasions they may even contain a description of the deceased. To the inscriptions found on the two panels of the tombstone-xackar diptych must be added a large number of inscriptions concerning donations. The donor would leave a part of his worldly goods to the monastery in exchange for masses to be said for him or for other members of his family. These inscriptions, of which there are a great number, are often found on the walls of a part of the church called the gawit or the zamatum, an arched hall adjoining the church and which contains many graves. It would be of interest to consider at length the recurring phrases that occur in the various types of inscriptions at a time when we still have very few academic works extant on death in medieval Armenia.
Une partie importante des sources épigraphiques arméniennes concerne la mort et sa commémoraison. Les épitaphes sont fréquemment associées à des croix de pierre qui portent souvent des textes plus longs. Ils peuvent s’arrêter sur les circonstances du décès, sont parfois le réceptacle de l’affliction des vivants qui, rarement il est vrai, s’épanchent en décrivant le disparu. Aux inscriptions présentes sur les deux volets de ce diptyque pierre tombale-xač‘k‘ar s’ajoute un nombre important d’inscriptions de donations. Le donateur lègue au monastère une partie de ses biens en échange d’un nombre d’offices qui seront célébrés pour lui ou pour les membres de sa famille. Ces inscriptions de donations, fort nombreuses, se trouvent bien souvent sur les murs d’une partie de l’édifice ecclésial que l’on désigne comme le gawit‘ ou le žamatun, salle voûtée attenante à l’église dans laquelle on trouve de nombreuses sépultures. Il semble intéressant de s’attarder un peu sur les formules récurrentes de ces différents types d’inscriptions, alors que les études sur la mort dans l’Arménie médiévale ne sont encore que trop peu nombreuses.

Mots clés

Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03177265 , version 1 (23-03-2021)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03177265 , version 1

Citer

Isabelle Augé. La mort et sa commémoration dans l'Arménie médiévale : premières approches d'un vaste corpus épigraphique. Les vivants et les morts dans les sociétés médiévales, , 2018. ⟨hal-03177265⟩

Collections

UNIV-MONTP3 CEMM
34 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More