Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

« Brueghel Brueghel / Oui ! t’égaler » (Jacques Darras et la peinture)

Résumé : Ma réflexion part de la citation qui la titre, qu’elle a motivée : les deux tétrasyllabes ("Brueghel, Brueghel / Oui! t'égaler!") sont empruntés à « Pieter Brueghel sur l’A1 », poème décisif du livre de 2013 repris au titre d’une section de "La Maye réfléchit" : "Pieter Brueghel croise Jean-Jacques Rousseau sur l’A1". Le vœu, ou plutôt le désir qu’ils formulent au nom du poète, pose en effet de façon radicale la question du modèle pictural pour la littérature : égaler Brueghel… au-delà du plaisir pris à la paronomase, que peut bien vouloir dire, pour un écrivain, égaler un peintre ? Est-ce même possible ? Si tel est le cas, qu’est-ce qui rêve là d’être rejoint, atteint ? Pour quelles raisons chercher dans la peinture un mètre et dans le peintre un maître ? Mais surtout comment – très concrètement – transposer dans les mots un univers artistique, et plus largement accueillir dans un dispositif littéraire des préoccupations picturales, des savoir-faire et des gestes plastiques ? Ce n’est certes pas un critique d’art qui écrit « Pieter Brueghel sur l’A1 », mais un poète qui, se reconnaissant dans une geste picturale (et réciproquement à coup sûr, reconnaissant l’œuvre du peintre à l’aune de ses propres préoccupations poétiques, de ses positionnements esthétiques autant qu’existentiels), vise, par et dans le poème, à produire les mêmes effets sur le lecteur que ceux produits sur le spectateur par les toiles de Brueghel. En cela, je pose que Darras, contrairement à Aragon ("Henri Matisse, roman": "j’essayerais simplement de me représenter ce qui est avant le tableau pour le peintre, le suivant jusqu’où, n’étant peintre moi-même, je ne puis en rien rivaliser avec lui"), suppose qu’il est possible, pour un écrivain, de « rivaliser » avec un peintre : non certes sur le terrain de la peinture, mais de ses effets, et par là de ses parti-pris esth/éthiques voire politiques que relaient des aventures formelles – sinon, comment prétendre « égaler » Brueghel ?
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-montpellier3-paul-valery.archives-ouvertes.fr/hal-03505451
Contributeur : Marie Joqueviel-Bourjea Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : jeudi 30 décembre 2021 - 19:02:42
Dernière modification le : vendredi 31 décembre 2021 - 10:14:30

Identifiants

  • HAL Id : hal-03505451, version 1

Collections

Citation

Marie Joqueviel-Bourjea. « Brueghel Brueghel / Oui ! t’égaler » (Jacques Darras et la peinture). Jacques Darras, citoyen du monde et de la Maye, Christine Dupouy, Oct 2021, Tours, France. ⟨hal-03505451⟩

Partager

Métriques

Les métriques sont temporairement indisponibles