Recension : Robert Nicolaï, Maturations. Contacts, frontières, interprétations et constructions 2004-2009 - Université Paul Valéry Montpellier 3 Accéder directement au contenu
Autre Publication Scientifique Les cahiers de praxématique Année : 2021

Recension : Robert Nicolaï, Maturations. Contacts, frontières, interprétations et constructions 2004-2009

Résumé

In this book of critical synthesis and epistemology of sociolinguistics in its many forms, Robert Nicolaï addresses three dilemmas: - Categorisation of observables - Finiteness of competence and corpora - Single language vs. non-finite repertoire (leafing7). These concerns were already present in an earlier work by Robert Nicolaï (2011), which we reviewed in the Journal of Language Contacts (Léonard, 2011). They are deployed in Maturations in a polyphonic musical piece in five parts (five sections, made up of unnumbered chapters, in order to make the argumentative treasure hunt more intense) punctuated with key words of conceptual content, which opens (section I, entitled Ouverture(s)) with a questioning of liminality (boundaries 'received' vs. 'prescribed', vs 'constructed', 'prejudicial questioning'), which continues in part II by accompanying the Subject (speaking, enunciating, leafing through the codes / norms of its repertoire) in its permanent crossing of the dynamics of contact / interaction, both from the anthropological and psychosocial point of view (intentionality); Part III returns to the questioning of borders, more from a critical perspective of possible models of diaphasic variation and norms than in the "Opening(s)" part, but also and above all through a well-documented critique of metaphoric operations as paradigmatic constructions ("the application of biological models to the evolution of languages"). Part IV proposes an epistemological, but also and above all an ethical, even deontological critique of representations, constructions and impositions, through the polemic on the subject of the "politically correct" style - where we see that questions which, ultimately, concern the style of enunciation, a style of speech, but ultimately and above all, discursive norms, can be at the heart of societal debates, in particular in order to exert control over the social debate and societal debates. Part V closes the book with a pirouette "The ball in the centre", pretending, not without a tinge of distancing irony, to resize the reflection on a "pre-theoretical" stage - whereas the whole book declares and explores a theoretical questioning of epistemological dimension.
Dans cet ouvrage de synthèse critique et d'épistémologie de la sociolinguistique sous de multiples formes, Robert Nicolaï aborde trois dilemmes : – Catégorisation des observables – Finitude de la compétence et des corpus – Langue unique vs répertoire non fini (feuilletage7). On retrouvait déjà ces préoccupations dans un précédent ouvrage de Robert Nicolaï (2011), que nous avons recensé dans le Journal of Language Contacts (Léonard, 2011). Elles se déploient dans Maturations en une pièce musicale polyphonique en cinq temps (cinq volets, composés de chapitres non numérotés, afin de corser le jeu de piste argumentatif) ponctuée de mots-clés de teneur conceptuelle, qui s’ouvre (volet I, intitulé Ouverture(s)) sur un questionnement de la liminalité (frontières ‘reçues’ vs ‘prescrites’, vs ‘construites’, « questionnement préjudiciel »), qui se poursuit au volet II en accompagnant le Sujet (parlant, énonçant, feuilletant les codes / normes de son répertoire) dans sa traversée permanente des dynamiques de contact / interaction, tant du point de vue anthropologique que psychosocial (intentionnalité) ; le volet III revient sur le questionnement des frontières, davantage dans une perspective critique des modélisations possibles de la variation diaphasique et des normes que dans le volet « Ouverture(s) », mais aussi et surtout à travers une critique très documentée des opérations métaphoriques comme constructions paradigmatiques (« l’application des modèles biologiques à l’évolution des langues »). Le volet IV propose une critique épistémologique, mais aussi et surtout éthique, voire déontologique des représentations, des constructions et des impositions, à travers la polémique au sujet du style « politiquement correct » – où l’on voit que des questions qui, finalement, relèvent du style d’énonciation, d’un style de parole, mais en définitive et surtout, de normes discursives, peuvent être au cœur des débats de société, notamment pour exercer un contrôle sur le débat social et les débats de sociétés. Le volet V clôt l’ouvrage par une pirouette « La balle au centre », en faisant mine, non sans une teinte d’ironie distanciatrice, de redimensionner la réflexion sur une étape « pré-théorique » – alors que l’ensemble de l’ouvrage déclare et explore un questionnement théorique de dimension épistémologique.

Dates et versions

hal-04046145 , version 1 (25-03-2023)

Identifiants

Citer

Jean Léo Léonard. Recension : Robert Nicolaï, Maturations. Contacts, frontières, interprétations et constructions 2004-2009. 2021, ⟨10.4000/praxematique.7630⟩. ⟨hal-04046145⟩
13 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More