Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Sexe et dystopie : The Handmaid’s Tale, du repli patriarcal à l’abrogation de l’érotisme

Résumé : The Handmaid’s Tale (Hulu, 2017-) est une série américaine adaptée du roman dystopique éponyme de Margaret Atwood. Elle confère au sexe un caractère purement fonctionnel chaque fois qu’elle met en scène un cérémonial patriarcal le réduisant à un acte de procréation forcé. Sous patronage biblique, le corps des « servantes écarlates » s’y voit régulièrement réifié par un Commandant et son Épouse, qui l’exploitent afin de perpétuer leur caste. Cette mécanisation corporelle et sexuelle pose la question de l’érotisme filmique et amène à s’interroger sur le rapport qu’entretiennent les plateformes de vidéo à la demande par abonnement (Hulu, Netflix, Amazon Prime Video, Disney+, Apple+, HBO Max, etc.) à la corporéité et à une monstration charnelle plus ou moins explicite. L’imagerie sexuelle de demain sera-t-elle renvoyée à son ob/scénité d’hier, c’est-à-dire littéralement chassée « hors/scène » ? Peut-on dresser un parallèle entre l’apocalypse régressive dogmatique de The Handmaid’s Tale et les nouvelles modalités de mise en ligne de séries que l’on ne peut désormais plus systématiquement qualifier de « télévisées » ?
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-montpellier3-paul-valery.archives-ouvertes.fr/hal-03449192
Contributeur : Benjamin Campion Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : jeudi 25 novembre 2021 - 15:28:26
Dernière modification le : vendredi 26 novembre 2021 - 03:42:12

Identifiants

  • HAL Id : hal-03449192, version 1

Collections

Citation

Benjamin Campion. Sexe et dystopie : The Handmaid’s Tale, du repli patriarcal à l’abrogation de l’érotisme. Otrante : art et littérature fantastiques, Kimé, 2020, Apocalypses, pp.135-153. ⟨hal-03449192⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

1