Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

La femme, le neutre, l'écriture (à partir de Marie Étienne)

Résumé : L’œuvre de Marie Étienne nous invite à accueillir un paradoxe : écrite par une femme qui revendique expressément sa place de femme, sa poésie œuvre néanmoins à transgresser les frontières sexuelles et génériques, rêvant la possibilité d’une écriture androgyne qui, échappant à la "dualité schématique des sexes", s’appliquerait au "bariolage d’une forme hybride", entre poésie et prose. La question est donc de savoir comment l’œuvre concilie la double postulation: l’être-femme et le devenir-neutre de l’écriture. En effet, ainsi que le précise la postface à "Dormans" (2006), si le narrateur y apparaît " tantôt du féminin tantôt du masculin", ce n’est pas "par incohérence, mais afin de sortir, en l’absence du neutre, de la dualité schématique des sexes." L’hybridation des formes est, quant à elle, quête d’une "écriture différente" qui cherche à être "prose d’apparence et poésie dans le souci d’une forme secrète" ; "prose différente", elle "aurait la longueur d’un roman et serait travaillée comme un vers" (revue "Formes Poétiques Contemporaines", 2006). Quel sujet lyrique est-il par conséquent susceptible de supporter le devenir-neutre de l’écriture?
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-montpellier3-paul-valery.archives-ouvertes.fr/hal-03680371
Contributeur : Marie JOQUEVIEL-BOURJEA Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : vendredi 27 mai 2022 - 19:13:07
Dernière modification le : vendredi 24 juin 2022 - 03:55:30

Identifiants

  • HAL Id : hal-03680371, version 1

Collections

Citation

Marie Joqueviel-Bourjea. La femme, le neutre, l'écriture (à partir de Marie Étienne). Résonances, Revue bilingue français-anglais et pluridisciplinaire sur les femmes., Université Paris 8, Département d'études féminines, 2022, Poésie au féminin / Poétique(s) des corps, p. 147-180. ⟨hal-03680371⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

0